Skip to content

Dissertation Candide Roman Dapprentissage

> Candide 6 novembre 2004, par

CANDIDE de Voltaire

L’œuvre

Voltaire veut remettre en cause une philosophie introduite par Liebniez, la philosophie optimiste. Il interroge dans son poème de Lisbonne (après le terrible tremblement de terre qui fit bcp de victimes) les croyants et les optimistes pour qui le mal châtierait les hommes non respectueux : “ Comment peut on etre heureux dans un monde où le malheur existe ? ”. L’année suivante il publie Candide. Philosophie des optimistes : le mal fait partie d’un univers et contribue au bien. Candide met en scène un personnage élevé dans un château, par son précepteur Pangloss qui représente ici à la fois le philosophe optimiste et l’Eglise (“ tt est pour le mieux dans le meilleur des mondes ”) Candide chassé du château découvre le monde, il met en parallèle les faits et la théorie qui lui était jusqu’alors enseignée.

I - Réquisition contre l’esclavage

1.1.Condition physique de l’esclave => mutilation

  Stylisation : ton sobre, ordre de la présentation (distorsion)
  symétrie : la moitie de l’habit = la moitié de l’homme
  Ordre jambe gauche/main droite :inversement
  Mécanisme des esclavagistes et de leurs actions : rengaine tragique : anaphore : quand on..., on nous.... La mutilation est la condition de l’esclave. C’est une fatalité. La docilité et la révolte aboutissent à la mutilation (quand on... on nous...), l’esclave est donc privé de tte liberté (travail et fuite).

1.2.Condition sociale de l’esclave

- Par rapport au regard des autres : Le nègre est comparé à des animaux qui exécutent et miment leurs maîtres : singes, chiens perroquets. Les nègres sont donc considérés comme des êtres domestiques -> déshumanisation qui souligne le mépris.

  Absence d’identité : “ un nègre ”, “ le nègre ”
  Apprentissage de la langue des Blancs plus d’identité culturelle

1.3. Condition spirituelle de l’esclave

Pas de liberté de religion :
  “ M’ont converti ” : il a subi : passivité, contrainte
  Il emploie le mot “ fétiche ” à la place de prêtre ce qui montre qu’il n’y croit pas. Il est dépossédé de sa propre religion et a ainsi perdu sa liberté de conscience.

II - Remise en cause des responsables

2.1.Pamphlet (passage satirique) contre le système économique européen

  “ Vous ”, “ en Europe ” : Candide est devenu le représentant des Européens qui sont les destinataires. Il vise le commerce triangulaire.
  “ A ce prix ” implique la souffrance physique de l’esclave - “ Manger du sucre ”, plaisir accessoire de l’Européen.

IRONIE car disproportion entre la cruauté subie par l’esclave pour le simple plaisir des Européens. L’économie européenne prospère grâce à la souffrance des esclaves qu’elle exploite pour satisfaire le plaisir cupide des Européens.

2.2.Argent -> confusion des valeurs

  “ Tu as l’honneur d’être esclave ” ->antithèse Confusion dans la hiérarchie des valeurs, vérité déformée par l’argent
  Ambiguïté sur le mot “ fortune ” pour la mère celle ci représente une contrainte économique, alors que pour son fils fortune est envisage dans le sens de chance. La fortune de la mère s’oppose à celle du fils. La mère cherche par l’infortune de son fils a être fortunée.
  “ Nos seigneurs les Blancs ” : la mère est esclave dans sa mentalité car elle les considère comme supérieurs. Mentalité corrompue, soumission aveugle mais illusion ou lucidité ?
  L’esclavage présente par la mère est un bien. Voltaire critique cette conception.

2.3. Discours religieux

  Répétition de “ tous ” : exagération qui souligne le conditionnement de l’esprit
  Syllogisme : ts les hommes sont frères Le noir est un homme Le Noir est un frère du Blanc Or les Blancs agissent de manière “ horrible ” avec les Noirs -> pb Il démonte le discours apparemment logique des esclavagistes et dénonce l’Eglise qui cautionne l’esclavage par son discours anesthesiant qui entretient la passivité des esclaves. L’Eglise prône la fraternité pour éviter la révolte des esclaves.

III - Mise en scène -> donner la parole à l’esclave

3.1. Narration : symbolique

  Situation des 2 personnages principaux Candide Esclave “ Ils rencontrèrent ” : mobilité : debout :dignité :liberté de mouvement : LIBERTE “ Etendu par terre ” : écrasement, soumission, humiliation : immobilité

3.2.Parole de Candide

  “ Mon ami ” : égal à égal
  Ton compatissant et sollicitant : “ état horrible ” mais pas empreint de pitié.
  Les questions supposent un intérêt, une volonté de savoir, une écoute de l’autre. La parole de Candide met en valeur le caractère inacceptable et surprenant de la situation. Sa parole prouve le respect.

3.3. Parole du nègre

  Le nègre est le porte-parole de Voltaire -> choix d’une victime. Il donne au nègre un pouvoir de dénonciation par l’ironie-> intelligence (exemple : “ fameux ” dans le sens de populaire)
  Résignation apparente : “ c’est l’usage ” “ J’attends mon maître ”
  Lucidité réelle -> esprit libre mais corps contraint

Conclusion

Voltaire semble vouloir sensibiliser l’opinion publique à l’esclavage en préférant à la théorie, un témoignage vécu. Voltaire prône “ il faut cultiver notre jardin ”, la réponse est dans l’action dans le travail collectif qui écarte l’ennui, le vice, le besoin (mal philosophique moral et physique). Voila jespere que sa te servira


Répondre à ce message

Le roman d'éducation, ou roman d‘apprentissage est un genre littéraire romanesque né en Allemagne au XVIIIe siècle. Un roman d'apprentissage a pour thème le cheminement évolutif d'un héros, souventjeune, jusqu'à ce qu'il atteigne l'idéal de l'homme accompli et cultivé. Le héros découvre en général un domaine particulier dans lequel il fait ses armes. Mais en réalité, c'est une conception de lavie en elle-même qu'il se forge progressivement. En effet, derrière l'apprentissage d'un domaine, le jeune héros découvre les grands événements de l'existence (la mort, l'amour, la haine, l'altérité…).Comment est rendu possible l’éducation à travers « Candide », et comment évolue le personnage de Candide au fils du temps. ?




Au début du conte Candide est un ignorant du fait de sajeunesse. Il est aussi plein d’illusions, principalement du à l’optimisme de Pangloss son précepteur En effet, dans le chapitre 1, l’expérience de Candide se réduit à ce qu’il observe dans le château et auxleçons du précepteur. Il serait resté dans cet état de méconnaissance et d’ignorance, si la réalité ne l’avait pas précipité hors du Château où il vivait en Allemagne hors de cet univers où «Tout estpour le mieux dans le meilleur des mondes possibles».
Cet événement marque pour Candide le début de sa formation. Il va à partir de ce moment vivre un certain nombre d’épreuves et rencontrer unemultitude de personnes (Cunégonde, la vielle, Pangloss ; le Baron, Paquette et Giroflées…) Ces rencontres vont le confronter aux très nombreuses couches sociales (esclave, marchand, prince, banquier,religieux, soldat, sénateur, bourgeois, valet, gouverneur de Buenos Air).tout en lui faisant découvrir les maux humains (guerre, esclavage, pouvoir de l’argent…). En plus de ces maux humains ildécouvrira les maux naturels (maladie, mort, tremblement de terre, orage, amour…). Enfin des événements Historique sont décrits comme par exemple la Guerre des sept ans, Inquisition… Toutes ces découvertes...